Quand les enfants-soldats de Congo RDC font de leur expérience de guerre une pièce de théâtre.

SYNOPSIS

Congo Paradiso nous emmène dans une histoire qui ne s’écrit pas. Celle d’enfants soldats du Congo.
Ils ont tué, pillé, violé. Ils ont été manipulés, embrigadés. Leur famille, c’est leur arme.
Ils ont participé à l’un des plus grands conflits de ces dernières années, six millions de morts, ils ont été à la fois les victimes et les bourreaux, ils ont fait la guerre comme des grands et pourtant, ce sont des enfants.
Dans le centre qui les accueille pour tenter de les ramener à la vie civile, une metteur en scène venue de Belgique fait avec eux un travail fascinant. Ils jouent les pires scènes de violence, de guerre, de torture.
Mais les armes sont en bois. Et les enfants rient.
Frédérique Lecomte leur fait improviser des semaines durant, sur des situations que les enfants proposent, inspirées de leurs propres vies. Rien n’est épargné : de l’embrigadement à la délivrance, du viol à la perte d’êtres chers. Tout est matière pour le théâtre.
Un travail de catharsis qui révèle des personnalités enfouies, provoque des débats, permet d’inverser les rôles et d’entamer un véritable processus de réconciliation, souvent avec soi-même.

RÉALISATEURS

Benjamin Géminel, photographe indépendant, travaille régulièrement pour la presse ou comme photographe officiel (campagne de François Hollande, COP 21). Il publie deux livres « La voiture est dans la pirogue », puis « Album de Famille(s) », un travail sur les habitants des HLM de Bondy. Ces commandes, qu’il s’approprie toujours en une recherche personnelle, lui ont permis de photographier depuis plus de dix ans les banlieues françaises.
En 2012, il accompagne une metteur en scène de théâtre en zone de conflit, au Congo RDC pour photographier les enfants-soldats. Très vite l’image fixe ne suffit pas. Il filme. Et réalise un court métrage « Kadogos » qui reçoit le prix “Infracourt” et lui ouvre une case “Infrarouge” sur France 2, actuellement en production.

Tristan Thil se distingue par la complémentarité de ses approches créatives [études d’Histoire,
formation musicale au Conservatoire, 5 années aux Beaux-Arts dont six mois à la FAMU]. Peu à peu, il laisse la pratique quasi exclusive de la photographie pour s’orienter vers la réalisation de court-métrages, essentiellement en animation. Progressivement, l’image créée laisse de plus en plus de place au réel dans son travail et il décide de s’investir totalement en documentaire, non sans conserver une part pour l’illustration animée et la composition musicale originale dans ses travaux.
Il s’est fait remarquer avec son documentaire « Florange, dernier carré », récit des épisodes sidérurgiques à Gandrange puis Florange. En 2014, il en écrit un scénario de bande dessinée « Florange, une lutte d’aujourd’hui » avec les dessins de Zoé Thouron.

GÉNÉRIQUE

de Benjamin Géminel & Tristan Thil, 52 min
production : Cinéphage

SOUTIEN / DIFFUSION

Avec le soutien du CNC, d’UNICEF et de la Région PACA

Suivez l’actualité du film : https://www.facebook.com/congoparadiso/

Le film est distribué par ADAV et COLACO

Téléchargez le dossier de presse de Congo Paradiso

FESTIVALS:

Millenium Documentary Film Festival – Prix Jeune Vision

Festival Au Cinema Pour Les Droits Humains

Scottish Mental Health Arts and Film Festival

Festival du film d’éducation – Prix Coup de coeur citoyen

Baghdad International Film Festival (BIFF)

Festival International du Film de Bruxelles #FIFB

JCC – Carthage Film Festival